Fifa

Un premier bilan sur FIFA 20 avec un joueur lausannois

17.11.2019

Voilà quelques mois que les joueurs ont pu se procurer la nouvelle édition du jeu de football d'EA Sports, moment opportun pour réaliser un premier bilan sur l'aspect compétitif du jeu avec un joueur du Lausanne-Sport Esports: Quentin "AdiSS" Sonnet. AdiSS était un ancien membre de la team Evenfall et a rejoint le Lausanne Esports lors de la fusion des structures en septembre 2018. Il habite aujourd'hui, comme depuis toujours à Paris et se consacre énormément à sa chaine YouTube du même nom en parrallèle de ses études dans l'audio-visuel.

Comment as-tu abordé tes premiers FUT Champions ?

Je peux dire que je suis plus confiant que l'an dernier. En effet, ma blessure à l'oeil de l'an dernier m'avait beaucoup pénalisée et je n'avais pas pu beaucoup m'investir dans le jeu. C'est pourquoi les premiers FUT Champions étaient difficiles. Je suis plutôt satisfait de mes deux premiers FUT Champions. J'ai commencé par un 19-11 et j'ai enchaîner par un 18-12. Toutefois, mon équipe n'était pas encore prête ce qui m'a fait tout de même beaucoup souffrir pour ces deux premiers weekends.

Qu’est-ce qui fait que ces résultats sont moyens ?

Comme je suis très fainéant, je suis resté sur mes acquis de l'an dernier qui étaient déjà peu élevés pour les raisons expliquées précédemment. J'ai donc pris beaucoup de retard sur mon jeu, mais je m'entraîne beaucoup pour remonter mon niveau. J'ai un très gros objectif pour cette année: atteindre le top 100 et montrer à tout le monde que je ne suis pas fini.

Dans tes derniers FUT Champions est-ce qu’il y a des tendances que tu vois souvent revenir que ce soit pour toi ou tes adversaires ?

De mon côté, outre les sempiternels Sissoko, De Jong, Werner, etc. j'utilise beaucoup Allan que je trouve extrêmement bon et je sais que beaucoup l'utilisent également. En termes de gameplay, je trouve que les gestes techniques sont encore moins efficaces car difficiles à enchaîner. Une autre nouveauté qui m'a perturbée sont les temps de chargements menant aux coups de pieds arrêtés qui ont été grandement réduits. Le point positif est que le jeu est fluidifié, néanmoins pour les joueurs, comme moi, qui ont tendance à marteler la touche X (ou A) pour passer ces temps de chargement se font rapidement avoir. C'est pourquoi j'ai du m'adapter rapidement.

Quelle relation entretiens-tu avec ton coéquipier Corenthin "Aimnight" Bresson?

J'ai un bon exemple pour illustrer notre bonne relation. L'an dernier à l'IGS, je me suis rapidement fait éliminé et Aimnight s'est retrouvé dans le looser bracket. À ce moment-là, je me suis improvisé coach et je l'ai soutenu jusqu'à la fin dans sa grande remontée du looser bracket avant d'atteindre la demi-finale du tournoi. Je trouve qu'il a un potentiel énorme et je suis vraiment heureux de pouvoir apprendre de lui et de pouvoir partager ce maillot lausannois avec Coco. Même dans la vie, comme nous sommes Parisiens, nous nous voyons souvent pour faire un five par exemple.

Qu’est-ce qui te différencie de ton coéquipier ?

Je dirais que j'ai beaucoup moins confiance en moi que lui et ça s'est ressenti lors de notre tournoi 2v2 au casino Barrière de Montreux. Nous étions mal parti et alors que lui était en pleine confiance, moi j'étais défaitiste et je pensais rentrer en France sans résultat, mais le mental d'Aimnight nous a permis de remonter la pente et d'obtenir de meilleurs résultats. Dans les compétitions comme celles-ci, le mental est vraiment très important et c'est ce sur quoi j'essaie de travailler en ce début de FIFA.

On entend beaucoup les pros mettre en avant cet aspect mental avec les nouveautés du jeu (fin de la défense auto) est-ce que cet aspect a pris une nouvelle dimension ?

Il a de l'importance non seulement en défense, mais aussi en attaque. En effet, nous devons nous-même nous créer nos occasions. Les appels des joueurs sont plus manuels, choisir entre des passes longues ou des passes courtes. Que ce soit en attaque ou en défense, on ne gère plus qu'un seul joueur mais aussi tout ce qu'il se passe autour de lui. Entre chaque FIFA il faut une petite adaptation, mais le gap entre FIFA 19 et FIFA 20 est plus difficile à combler que d'habitude. Pour illustrer l'importance de l'aspect mental, j'ai un bon exemple. Lors de mon premier FUT Champions, je craquais quasiment à chaque but encaissé (je lançais ma manette, m'énervais contre moi-même, etc.) et je perdais beaucoup de matchs bêtement à cause de ça. pour le deuxième FUT Champions, j'ai changé d'état d'esprit, je me suis mieux contentré et les résultats ont suivi. On a tendance à se précipiter plus quand on perd, mais si on garde le mental et on reste concentré on obtient la victoire plus facilement et ça ne marche pas que pour FIFA.

Il est difficile de marquer des buts dans ce jeu, aurais-tu des conseils pour augmenter son efficacité?

Pour la finition directement, à part le tir premier poteau qui rentre assez souvent, j'aurais plutôt des conseils pour se créer des situations. Il faut d'abord bien jouer des appels des joueurs pour écarter les lignes et créer des espaces pour entrer dans les 16 mètres. Pour faire tout cela il faut bien prendre son temps et ne pas trop se précipiter. Les actions doivent être bien construites et il faut attendre d'avoir l'espace dans lequel s'engouffrer pour trouver la passe décisive menant au but.

Aurais-tu quelques conseils pour ceux qui veulent se lancer dans l'Esports FIFA?

Il faut tenter les tournois G4G (Glory 4 Gamers) qui sont de très bons tests pour évaluer votre niveau. Lors de ces matchs il est important de bien garder son calme et rester concentré. Il ne faut pas faire tout un plat d'un mauvais FUT Champions, même si on en a raté un, il en restera encore beaucoup dans les semaines à venir. Enfin, il faut chercher les tournois près de chez vous et notamment les LAN étudiantes qui permettent de bien évaluer votre niveau.

Nous remercions AdiSS pour le temps qu'il nous a consacré. Il est important de noter que le eLS va dorénavant s'investir encore plus dans l'Esports FIFA cette année et est d'ailleurs à la recherche de deux nouveaux membres dans le but de renforcer ce pôle du club. C'est pourquoi le Lausanne-Sport Esports est aujourd'hui à la recherche d'un joueur FIFA suisse ainsi que d'un coach afin d'encadrer les joueurs et suivre les performances notamment. Pour de plus amples informations, prière de vous adresser à un des responsables.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Massimo "Mass" Monnier