News

Zoom sur l'AGDQ

15.01.2018

L’AGQD c’est quoi ? Il s’agit de l’Awesome Games Done Quick, le plus célèbre des marathons de jeux vidéo qui réunit les meilleurs speedrunners et superplayers du monde.

Quelques chiffres !

Depuis 2011, c’est plus de 900 joueurs sur plus de 1000 jeux qui ont participé à cette aventure. Le total des dons récoltés lors des différentes sessions dépasse à chaque fois le million de dollars. C’est en 2017, que l’AGDQ a généré plus de 2 millions de dons pour la première fois de son histoire.

Cette année, c’est 44’458 donateurs qui ont donné 2’263’608 $. Ce qui fait le chiffre incroyable de 50,90 $ par donateur en moyenne !

[youtube url="https://www.youtube.com/watch?v=AcGpzYun8K8"]

Cette année l’édition de l’AGQD s’est déroulée du 7 au 14 janvier et pour cette occasion nous avons demandé à KadMony, président du collectif LeFrenchRestream, de répondre à quelques questions et surtout de tout nous expliquer !

--

Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Charles De Clercq, mathématicien français et président du collectif LeFrenchRestream, qui propose en ce moment même (ndlr, du 7 au 14 janvier 2018) la rediffusion francophone officielle du marathon caritatif de speedrun AGDQ (Awesome Games Done Quick).

Pouvez-vous expliquer ce qu’est l’AGDQ ?

L'Awesome Games Done Quick est le plus grand marathon caritatif mondial de speedrun et de superplay. L'idée est simple ; tous les ans, au mois de Janvier généralement, les meilleurs joueurs du monde se réunissent aux États-Unis d'Amérique et se relaient pendant 1 semaine, 24h/24. Les performances exceptionnelles proposées lors de cette semaine sont retransmises et commentées en direct sur une chaîne dédiée, par le biais de la plateforme Twitch. Mais ce marathon ne se limite pas au spectacle offert par les joueurs! En effet les spectateurs sont invités durant toute la semaine à donner pour une association caritative cette année c’est la Prevent Cancer foundation. La possibilité d'interagir directement avec les joueurs pendant leur performance et les nombreux défis proposés lors de l'AGDQ permettent à chaque spectateur de devenir acteur de l'événement, ce qui explique les dons faramineux versés chaque année à ces oeuvres.

Pouvez-vous nous présenter ce qu’il s’est passé pendant cette semaine ?

Les performances des joueurs depuis le début de l'événement sont si nombreuses et impressionnantes qu'il y en a d'ores et déjà pour tous les goûts ! Comme à l'accoutumée nous avons assisté à des runs sur des jeux très populaires, qu'elles soient d'éxécution exigente (Crash Bandicoot N'Sane Trilogy, Splatoon 2, Sonic Mania, Bloc et race Megaman, F-Zero GX, Super Mario Sunshine et Galaxy, Zelda : Ocarina of Time...) ou faisant usage de bugs et manipulations très pointus (Metal Gear Solid, The Elder Scrolls V: Skyrim, Pokemon Noir/Blanc 2). Un des attraits de cet événement est qu'il y en a pour tous les goûts, au delà de ces jeux très populaires : deux records du monde on déjà été battus sur Burnout Paradise et Little Big Planet 2, une publicité énorme pour rendre ces runs plus populaires. En outre, les personnes qui comme moi sont impliquées et dans l'approche théorique du speedrun et la recherche de failles dans les jeux (ce qu'on appelle le Glitch Hunting dans le milieu) ont pu assister à des mini-conférences et des démonstrations sur la manipulation de la mémoire, dans le jeu Donkey Kong sur Super Nintendo ou le jeu Super Monkey Ball par exemple. Ces explications apportent le bagage théorique nécessaire pour comprendre certains bug, utilisés de manière quasi instantanée par les joueurs pendant leurs performances. Mention spéciale à quelques perles observées ça et là : le runner Français LeHulk et son très bon temps sur Aladdin (Megadrive), ainsi que des runs à contraintes exceptionnelles (performances du runner halfcoordinated à une main, et complétion des deux jeux Punch-Out! NES et SNES en simultané par Zallard1). Toutes ces retransmissions seront proposées en VOD sur le youtube de LeFrenchRestream dès la fin de l'événement. L'édition 2018 est une réussite du point de vue caritatif puisque nous avons déjà récolté près de 1,2 millions de dollars, une performance semblable à l'édition précédente où 2,2 millions de dollars avaient finalement été versés à la Prevent Cancer Foundation. Le public Francophone rassemblé sur LeFrenchRestream fait historiquement partie des plus généreux et n'a pas failli à sa réputation, remportant la totalité des défis Francophones pour l'instant!

D’où vient cette idée, depuis combien de temps le faites-vous, à quelle fréquence ?

L'origine de cet événement est avant tout américaine et provient de la Speed Demos Archive (SDA) organisme historique du speedrun américain. La Francophonie s'est historiquement imposée comme la deuxième plus grande communauté rassemblée autour du speedrun et propose des rediffusions en Français des marathons Games Done Quick depuis leurs premières éditions. Ayant au préalable assuré principalement la rediffusion des deux marathons principaux Awesome Games Done Quick (AGDQ) et Summer Games Done Quick (SGDQ), le collectif LeFrenchRestream assure aussi désormais la rediffusion francophone d'autres événements de même nature, disséminés tout au long de l'année. En outre, nous nous constituons association Française loi 1901 afin de pérenniser notre activité et mettre en place nos propres projets.

Quels sont les résultats des précédentes éditions ?

Les marathons Games Done Quick ont principalement bénéficié aux associations Prevent Cancer Foundation et Doctors Without Borders (Médecins sans Frontières) pour le moment. Les dons versés depuis la création des marathons GDQ sont supérieurs à 12 millions de dollars, faisant de ces événements le don le plus important reçu annuellement par chacune de ces associations.

Pouvez-vous présenter la fondation ?

La Prevent Cancer Foundation, fondation à but humanitaire basée aux États-Unis, est une organisation majeure dans la détection et la prévention de toutes les formes de cancer. Son activité est multiple et ne se cantonne pas au territoire nord-américain. Misant avant tout sur l'éducation et la prévention face aux cancers (notamment du sein et du colon), elle développe dans ce cadre des projets de coopération internationale.

Pourquoi avoir choisi cette fondation plutôt qu’une autre ?

L'association bénéficiant des dons récoltés pendant les marathons Games Done Quick est choisie par l'organisation américaine de ces événements, nous n'avons donc pas eu d'influence sur ce choix.

Comment sera redistribué l’argent récolté ? Quelle somme pensiez-vous récolter, vous vous étiez fixé un objectif ?

C'est une question très importante et un des points essentiels de notre travail : l'argent récolté lors de ces événements, que ce soit par l'organisation américaine ou LeFrenchRestream, est versée directement sur le compte de l'association PCF. Les dons ne transitent donc aucunement et les spectateurs sont en lien direct avec l'association, sans intermédiaire. L'intégralité de la coordination, du staff et des commentaires de la rediffusion francophone est proposée de manière bénévole et nous n'intervenons donc que pour encourager la générosité des spectateurs et présenter les performances des joueurs. Nous n'avons ainsi pas d'objectifs de dons précis et ne cherchons pas particulièrement à quantifier la générosité du public, même si nous savons que plusieurs centaines de milliers d'euros seront reversés par nos spectateurs.

Êtes-vous satisfait de l’évolution au fil des années ?

L'évolution de la qualité générale de la rediffusion francophone est perceptible chaque année et est une immense satisfaction. Néanmoins mon soucis principal - et ma plus grande satisfaction - est d'avoir su ne pas dénaturer cet événement, qui demeure une vitrine pour le speedrun, proposant toujours des performances et une expertise de jeu exceptionnels. Plus que jamais, l'AGDQ est une vitrine unique pour présenter tous les aspects du superplay au plus grand nombre.

Comment avez-vous fait pour animer toute la semaine de streaming ?

Organiser ainsi une diffusion constante pendant une semaine pose évidemment un problème humain difficile ! En dehors du staff, la réalisation de l'événement repose essentiellement sur trois équipes, toutes présentes en relai 24h/24 pendant toute la durée de l'événement : une équipe d'une centaine de commentateurs, une équipe d’"ambianceurs" qui font office de speakers et une équipe de modération et de régisseurs. Le processus de recrutement se fait par simple formulaire sur notre site et l'importance de la communauté francophone est suffisante pour non seulement remplir tous ces postes, mais aussi obtenir une harmonie naturelle entre commentateurs, les ambianceurs et la modération. Nous avons en outre, afin d'encourager les dons, mis en place cette année une équipe d'artistes qui offrent certaines de leurs oeuvres aux donateurs, par tirages au sort.

Serait-il possible de faire des donations après la fin du marathon ?

Non, il n'y aura plus la possibilité de contribuer aux dons du marathon une fois l'événement fini, le système sera remis en place lors du prochain événement que nous couvrirons. Nous mettrons en place à l'avenir un système permettant aux spectateurs de donner d'effectuer des dons entre les différents événements que nous retransmettons mais celui-ci n'est pas en place à l'heure actuelle.

Avez-vous des choses à ajouter ?

Je tiens personnellement à remercier toutes nos équipes, dont la passion, l'expertise et la générosité sont extraordinaires, à la hauteur de la formidable générosité du public francophone.

--

Nous remercions une nouvelle fois KadMony pour le temps qu’il a accordé à nous répondre. N’oubliez pas d’aller sur le Youtube LeFrenchRestream pour visionner les VOD de l’événement ! Nous souhaitons une belle continuation à toute l’équipe LeFrenchRestream et merci pour votre investissement et votre générosité !